La Charte Relationnelle

L’objectif de la charte relationnelle et comportementale est de proposer 
un cadre de sécurité pour chaque membre du groupe afin de mieux servir l’organisation.
Il s’agit ici de s’engager, dans notre pensée, attitude, et nos actes, 
à tendre au maximum vers ce qui est proposé.

Dans ma posture:

Je m’engage à :

  • Être respectueu·x·se et bienveillant·e*, envers moi, les autres, le groupe et l’association. (et d’une manière générale)
  • Parler en JE, plutôt qu’en Tu, Il.s, Elle.s, Vous, Nous (sans l’accord des autres), sauf pour citer un fait. 

Dans le collectif (réunions, espace de travail en ligne…)

Dans les réunions plénières, un temps est prévu pour exprimer les émotions et tensions.

Outils à mettre en place? (“espaces dédiés”)
> Médiation : en cas de conflit interpersonnel, possibilité de faire appel à une personne du groupe ou extérieure, désignée d’un commun accord. 
> Cercle restauratif
> Co-écoute?
> Canal framateam

Je suis souverain et responsable dans l’association et ses espaces :

  • De mes propres limites, tensions, besoins, émotions, pensées, paroles, et actes.
  • De choisir en conscience ce que je souhaite partager, en respectant mes limites, mes besoins et en prenant en compte ceux des autres. 
  • De m’exprimer, faire des demandes, des propositions, d’objecter. 
  • Des missions, responsabilités et rôles que j’ai choisi.
  • Des décisions prises dans les rôles et redevabilité qui leurs sont attribués.
  • De prendre conscience et tenter de sortir des rôles de persécuteur, sauveur et victime. (cf Triangle de Karpman*) 

Je m’engage à :

  • Respecter la confidentialité des situations, sujets, problématiques exposées dans les différents espaces de l’association.
  • Faire remonter mes tensions dans les espaces dédiés, en les considérant comme des signaux de dysfonctionnements nécessaires à traiter.
  • Être vigilant·e lors des réunions au climat émotionnel et faire des propositions au groupe pour prendre en compte des émotions et tensions.

Je peux par exemple inviter à temps de silence en cas de tension ou de besoin de se recentrer (stress, dispersion,…).

  • Être garant de ce cadre comme chacun-e des autres membres. 

Et je me rappelle :

  • Qu’ici personne n’a raison, chacun a son point de vue.
  • Qu’ici je n’ai pas d’autre adversaire que moi même.
  • Que mon ego se cache toujours là où je ne le vois pas.

Petit lexique* :

*Bienveillance: Ici je m’engage à ne pas dire ou faire quelque chose en souhaitant consciemment porter préjudice à un membre. 

*Triangle de Karpman, dit le triangle dramatique est une figure d’analyse transactionnelle proposée par Stephen Karpman en 1968 qui met en évidence un scénario relationnel typique entre victime, persécuteur, sauveur (ces rôles étant symboliques, une même personne peut changer de rôle). 

Version consentie le 16/02/2020

Cette charte est inspirée par celle de l’Université du Nous :

Charte relationnelle et règles de fonctionnement